En tant que consultants, nous sommes mandatés par nos clients pour atteindre des objectifs donnés. Ces mandats sont justifiés par une expertise que nous sommes désireux de mettre à disposition.

Pourtant, au-delà de cette expertise, le point essentiel est la collaboration : C’est en travaillant avec vous que nous pouvons vous transmettre le savoir et les outils dont vous avez besoin.

Cette passation de connaissance implique de faire preuve d’écoute, qui à son tour implique d’avoir confiance en la personne se tenant devant vous.

Une bonne relation de confiance est donc essentielle à une collaboration réussie. Elle est également essentielle à une intégration réussie dans une nouvelle équipe.

Pourtant, cette relation peut parfois être épineuse à instaurer. Pourquoi ?

L’arrivée dans un nouveau contexte

Nous avons tous vécu plus ou moins récemment cette phase où la relation de confiance doit être construite : Un nouvel emploi, un nouveau départ.

On se retrouve projetés au sein d’une nouvelle équipe, un nouveau contexte, une nouvelle culture.

Viennent alors les premiers échanges, qui seront déterminants dans la manière dont l’intégration aura lieu.

Dans un contexte dit “classique”, cette situation se passe souvent en immersion totale : Il s’agit d’un recrutement en interne, ou alors d’un placement de consultant au sein d’une équipe.

L’intention à rejoindre l’équipe en tant que membre à part entière est immédiatement clarifiée, et en conséquence l’intégration est facilitée : Tout le monde est désireux d’avoir un nouveau collègue.

Une relation de proximité s’instaure alors rapidement, et quelques semaines après l’arrivée dans ce nouveau contexte, l’impression d’avoir toujours été là apparaît : Tout se fait très naturellement, et c’est pour le mieux !

L’intégration d’un consultant

Qu’en est-t-il d’un consultant venant non pas pour du placement, mais plutôt pour de l’accompagnement ? Voir même “pire” : Un audit !?

Pour beaucoup, les termes "consultant", "accompagnement" ou encore "audit" sont perçus de manière péjorative, généralement à cause d'expériences passées infructueuses.

Il est naturel que lorsqu’une personne extérieure vienne observer le travail que l’on a accompli, on puisse se sentir jugé. A l’approche d’un tel évènement, on se braque, et l’on n’est pas ouverts à accueillir ces situations.

C’est ici que se situe notre plus grand challenge : Vous prouver nos intentions.

Nous ne croyons pas à la dépendance, notre mission est de vous transmettre notre savoir et nos outils puis de vous accompagner dans votre envol digital pour ensuite vous voir voler de vos propres ailes. Mais ne vous en faites pas, vous pourrez toujours compter sur nous !

Qu’est-ce qui rend la position du consultant si délicate ?

Dans un recrutement conventionnel, on rejoint une nouvelle équipe en tant que membre de l’équipe, mais surtout dans le cadre d’une période d’essai : Les attentes au démarrage sont faibles, ce qui offre l’opportunité d’écouter, observer, échanger et s’imprégner de la culture assez naturellement.

Si cette démarche n’est pas forcément explicitée, particulièrement lorsque l’on rentre sur le marché du travail, elle s’instaure assez instinctivement.. et elle fonctionne bien !

A contrario, lorsque nous démarrons une mission d’accompagnement (de quelque nature qu’elle soit), nous arrivons de manière beaucoup plus rapide dans un nouveau contexte.

Avec l’impératif d’accomplir notre mission dans un laps de temps fixé, nous sommes désireux de mettre le pied à l’étrier au plus vite. Pourtant, si nous allons trop vite dans cette direction, nous risquons de finir par mettre les pieds dans le plat.

Cela peut mener à une détérioration de la relation que nous souhaitons construire avec vous, ainsi que les chances de réussite de la mission.

La compréhension de la culture de l'équipe

Pour toutes ces raisons, s’il y a bien une chose que nous avons compris, c’est que nous devons prendre le temps de s’imprégner de votre culture, afin de vous accompagner de la meilleure façon qu’il soit.

Au-delà des expertises pour lesquelles vous nous mandatez, le réel challenge réside donc dans l’observation et la compréhension du contexte dans lequel vous évoluez.

"Je sais que je ne sais rien" - Socrate